conseils à prendre en compte avant de signer une hypothèque

25/01/2018

5 conseils à prendre en compte avant de signer une hypothèque: comment adopter la meilleure décision.

L’achat d’un logement est, sans le moindre doute, une des décisions les plus importantes à prendre au long de la vie et c’est pour cela qu’il est nécessaire d’étudier et d’évaluer les divers facteurs qui affectent l’acquisition d’une propriété. Un des plus déterminants en est la signature d’un contrat de prêt, alors, comment reconnaitre les conditions qui nous sont les plus favorables?

Dans le blog d’aujourd’hui, nous vous donnons 5 conseils à prendre en compte avant de signer une hypothèque. Prenez note!

Comparer avant de se décider.

Pour commencer, il faut bien connaitre la situation dans laquelle vous vous trouvez et quels sont vos besoins. Ensuite, et sur cette base, il convient de dresser une liste des avantages et des inconvénients de chacune des offres, en prenant compte de questions comme : les facilités de paiement offertes, votre capacité d’endettement, les concessions de retard ou les garanties exigées pour en arriver à la signature. Prenez votre temps et si vous avez des doutes, demandez conseil à un professionnel.

Une question de temps…

Même si, à priori, le règlement de petites échéances peut sembler positif, la recommandation est de payer l’hypothèque le plus rapidement que possible, en fonction de vos possibilités de financement, bien entendu. Vous économiserez alors le paiement d’intérêts accumulés, et vous vous bénéficieriez en outre d’une « marge de manœuvre » plus ample, qui vous permettra de réduire l’échéance au moment voulu et de prolonger, au besoin, les délais de règlement.

Vous devez vous demander si certains des avantages que les banques vous proposent au début du paiement de l’hypothèque, comme la possibilité de reporter des échéances, vous conviennent réellement ou pourraient vous être utiles au futur.

Combien d’argent dois-je demander?

Du moment où vous pouvez tranquillement faire face aux règlements ou à des adversités économiques, tant durant la durée de votre hypothèque que postérieurement, il n’est pas recommandable de demander plus de 80% du coût total. Il faudrait aussi que les échéances mensuelles ne dépassent pas 50% de vos revenus car, autrement, l’effort pourrait devenir excessif pour vous.

Emprunt à taux variable ou fixe?

Alors que l’hypothèque à taux variable est unie aux fluctuations du taux d’intérêt, ce qui peut nous exiger potentiellement d’assumer des hausses d’échéances, le montant de celle qui est à taux fixe sera toujours égal, ce qui la rend plus idéale pour les personnes dont le salaire n’est pas très élevé.

D’autre part, il faut aussi savoir que si vous prenez une hypothèque à taux fixe, sa durée maximale habituelle est de de 15 à 20 ans, période au terme de laquelle elle devrait être totalement payée.

Négociez votre hypothèque.

Même si les conditions hypothécaires sont imposées par l’établissement bancaire, si vous détectez des clauses sur lesquelles vous avez des doutes ou qui ne vous expliquent pas clairement jusqu’à quel point elles pourraient vous affecter au futur, négociez-les sur le champ pour exiger les changements nécessaires. Il est important que tout soit bien stipulé au contrat !

 

Si vous avez l’intention d’acheter une demeure en 2018, mettez-vous au courant ! Lisez notre post sur les tendances qui marqueront le marché immobilier car des changements importants sont prévus, comme, par exemple, les nouvelles conditions de la Loi Hypothécaire qui seront mises en marche au cours du premier trimestre de cette année.

 

On t'appelle? shareIcons subscribeIcons